27.6.07

Pourquoi j'utiliserai Velib' ?



J'avais tilté sur une note d'Eric concernant Velib' car mes motivations sont très proches :

J'utiliserai Velib' parce que :
- en 6 mois, j'ai eu le droit à un vol de roue et trois lacérations de pneus,
- ça monte pour aller bosser et (trop logique...) ça descend pour rentrer chez moi (cool)
- un jour, il fera beau à Paris
- c'est pratique, pas cher et il y a un spot à deux pas de chez moi

Mais, j'utiliserai aussi Velib' parce que :
- pendant un mois ça sera trop la classe de dire ("comment ça ? tu n'es pas abonné à Velib' ???? dinguuuuuuuueeeeeee...")

- le designer des vélos est Patrick Jouin et les vélos ont un super look

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Faut pas réver on lacerera également les selles les pneus des velib
On défoncera les jantes à coups de pieds ainsi que le joli panier et les éclairages.
juste pour le plaisir de donner du boulot à la maintenance et de contrer les petits kmehrs verts de la mairie de paris

Eric a dit…

Alors prêt pour Velib ?

Mathias a dit…

à fond (d'autant que quelqu'un s'est encore bien amusé avec mon vélo cette nuit : une roue de tordue...) !

david a dit…

J'ai fait du vélo aujourd'hui, dans Paris, il n'ya a que ça depuis qu'ils ont installé les bornes d'accès libre-service.
Mais les gens ne comprennent pas qu'il s'agit d'un vague plan de liquidation
par la baise.
On doit reposer son vélo toutes les 30 minutes à 1 borne puis attendre 5 minutes dans ce cas avant d'en récupérer un autre,
ce qui augmente déja la probabilité de faire des rencontres
La circulation à vélo dans Paris étant pleine d'imprévus, ça augmente le nombre d'occasions d'amorcer une discussion.
Le vélo ne pouvant être emprunté que 1 demi-heure, t'engranges de la fustration, 5 minutes de pause avant de repartir, et ça accélère ta sensibilité vis-à-vis d'une personne qui prendrait le temps de t'écouter geindre.
Sachez en général qu'on ne fait aucune rencontre tous les jours
De plus, ce système de 30 minutes permet aux chasseurs de planifier à quel moment telle personne rendra son vélo à la borne (en considérant que la personne visée quitte son travail à la même heure) et donc même à l'amoureux transi de préparer son machin, son approche disons.
Tout est crée pour la baise dans un 1er temps
(Je mets au défi un type utilisant ça tous les jours pendant 1 mois, de ne pas choper 1 ou 2 numéros).
La Mairie nous dit qu'elle fait la promotion du vélo dans Paris...on entre dans la seconde phase.
Ce système n'étant utilisé que par les Parisiens (vu la gueule des trucs), ça autorise qu'ils se reproduisent entre eux,
entre bourgeois un peu déboussolés.
Parce que toute l'histoire de Speed Dating tout ça, ça prenait trop de temps et puis au final tu bandais mou (disons que le stress et l'humiliation n'aident pas à l'érection)
Donc ce néo business permet au Parisien léger bourge de trouver l'âme soeur sur place, et d'être forcé à acheter ou occuper les mètres carré restant sur la capitale. Enfin tout va dans ce sens depuis quelques temps, les bobos ont favorisé ce processus à une époque.
On voit ce qu'ils refont de Paris.